Forum du site www.TheCineQuiZz.Com


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il était une fois Halloween.................

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Redbone
Modo


Nombre de messages : 173
Age : 39
Localisation : Bergen/Lyon
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Il était une fois Halloween.................   Mar 24 Oct - 23:07

Halloween Graphics



Halloween Dividers





Et oui bientôt Halloween, très peu connu en France jusqu’à récemment, est devenu aujourd’hui une fête aussi célèbre que Noël.
De nombreux commerçants aux États-Unis font plus d'affaires à Halloween qu'à Noël !
Si cette fête vient bien du pays de l'oncle Sam, celui ci l'a hèritè lors de la grande émigration Irlandaise ( l'un des derniers pays à avoir gardé des traditions Celtes, et donc Gauloise, datant de plus de 3000 ans) de 1846/1848 vers le nouveau continent.


Halloween Dividers



La nuit de Samain ... nouvel an ... 31 octobre


"Les Gaulois étaient le plus riche et le plus nombreux des peuples Celtes. Sa prééminence était telle que les Grecs et les Romains appelaient les Celtes : Gaulois.
L'année gauloise se terminait à la fin de l'été, ce jour correspond aujourd'hui au 31 octobre.
Ce jour là, la légende veut que les fantômes des morts se mêlent aux vivants.
Une des croyances associées à cette fête, est de laisser de la nourriture aux portes des villages et de l'offrir aux fantômes afin d'apaiser leurs esprits.
Les troupeaux étaient ramenés des prairies aux étables, et le soleil était remercié de la moisson qui représentait une aide pour la bataille à venir contre les ténèbres et le froid.
Ce dernier jour de l'année, on supposait que les esprits pouvaient faire une brève visite à leurs parents, alors que le Dieu de la mort tentait de rassembler les âmes de ceux qui étaient morts durant l'année afin de leur révéler leur sort." ...


Cette nuit du 31 Octobre était la fête de la SAMAIN (ou Saman, Samhna, Samhain, Samonios), l'une des quatres grandes fête Celte
(IMBOLC fête du Printemps début Février, BELTANE fête de l'Été début Mai, LUGNASAD fête de l'Automne début Août, SAMAIN fête de l'Hiver début Novembre).
Durant la nuit du Samain se déroulait un rituel permettant de bien préparer la nouvelle année. les feu des maisons étaient éteinds et les Druides éteignaient le feu sacré et le rallumaient pour marquer le renouveau qui arrivait avec la nouvelle année et honorer le dieu du soleil (dieu Been dans la mythologie celtique). De ce nouveau feu sacré chaque habitant prenait une braise pour rallumer le feu de sa demeure qui durerait toute l'année
La fête de Samain.pouvait durer de 3 à 15 jours, durant celle-ci, les Celtes se grimaient, portaient des masques ou des costumes pour effrayer les esprits.
Le mot anglais halloween viendrait de : All Hallow E'en pour la nuit sainte qui précéde la Toussaint (All Hallows'day le 2 novembre).
Pour les Celtes la fête de la Samain est donc essentiellement la fête des morts et celle du renouveau.
A ce jour nous ne pouvons pas dire que la Toussaint ou Halloween soit directement issue de la Samain, cependant les historiens tendent d'avantage vers la Toussaint comme continuité de cette fête.

Halloween Dividers


La légende de Jack-o'-lantern :

Une légende Irlandaise raconte qu'un dénommé Jack ne peut pas entrer au paradis, car il est avare, ni en enfer, car il s'est moqué du diable! Le diable lui donna une lanterne et le condamna à errer avec sa lanterne autour du monde jusqu'au jour du jugement dernier. La lanterne de Jack, était une citrouille(ou un navet) contenant une braise de l'enfer lui éclairant le chemin.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Halloween
http://www.halloween.tm.fr/default.asp?fichier=/origines.asp
http://www.lexilogos.com/halloween.htm

Au fil des ans, cette tradition se transforma en une fête pour les enfants. Ceux-ci déguisés en fantômes vont de porte en porte demander des bonbons...

Trick or Treat !? la bourse ou la vie ?
Ou, plus précisément : un sort ou une friandise ?


JOYEUX HALLOWEEN A TOUS



Halloween Dividers


Trève de blablabla, passons au chose sèrieux................


Voici ma sélection de film d'horreur ( classique). Elle est très variés je n'emettrai aucune critique sur les films car je n'ai pas eu l'occasion de tous les vissionner je me fie simplement à leur reputation. N'hésitez pas à enrichir la sélection en proposant vos films!

Pour vous mettre dans l'ambiance je vous invite a ACTIVER la musique HAlloween sur la page principal du site :http://www.cinequizz.net


Halloween Dividers



Alors on commence par du culte : La Saga des films Halloween.La Nuit des masques




Synopsis :


Une nuit d'Halloween de l'année 1963 à Haddonfield, petite ville des Etats-Unis, un petit garçon, Michael Myers, tue sa soeur aînée en la poignardant sauvagement. Suite à ce tragique évènement le jeune garçon est interné dans un asile psychiatrique. Quinze années passent, durant lesquelles Michael, muré dans son silence, est suivi par le Dr Loomis. Un soir, alors que le docteur s'apprête à effectuer son transfert, un incident se produit et Michael s'échappe de l'asile. Il retourne alors à Adonfield la ville où s'est produit le triste évènement de 1963 et la nuit d'Halloween s'en prend à un groupe d'adolescents.

**** Halloween est le film qui révéla le talent de John Carpenter considéré comme le roi du frisson.******


Récompensé à son époque par le prix de la critique au Festival d'Avoriaz, le prix d'interprétation fénimine et le Grand Prix du public au Festival du Film Fantastique et de Science-Fiction de Paris, Halloween, connaît alors un succès énorme, il s'agit du deuxième film le plus rentable de l'histoire du cinéma (après le Prohet Blair Witch). Et il lance le slasher movie.

Mais que vaut le film de nos jours ? A t'il vieilli ? Il est difficile de répondre car selon la sensibilité et l'âge de chacun, la réponse variera.


La saga des films Vendredi 13 !







Synopsis :

Années 50. Camp Crystal Lake, une colonie de vacances. Jason Voorhees , un jeune garçon trisomique, se noie dans le lac suite à l'inadvertance de ses moniteurs, occupés à faire l'amour. Environ trente ans plus tard, une série de meurtres frappe les moniteurs de Crystal Lake, en train de retaper le camp. Le meurtrier s'avère être Pamela Voorhees, la mère de Jason, venue venger son fils. Elle finira décapitée. Cependant l'unique survivante du massacre semble persuadée que Jason n'est pas mort et est sorti du lac pour venir la chercher (chapitre 1)...

*****Un film à petit budget ******
Réalisé pour la modique somme de 700 000 dollars, Vendredi 13 a récolté plus de 17 millions de dollars de recettes rien qu'aux Etats-Unis, soit un peu plus de 24 fois son budget initial !


Réalisé en 1980, Vendredi 13 est le premier volet d'une saga légendaire du film d'horreur, dont le tueur Jason Voorhes est devenu l'une des grandes figures avec son masque de hockey et son couteau.



La saga des Freddy




Synopsis :

L'histoire de Freddy démarre avec sa mère, Amanda Krueger, une nonne qui se retrouva enfermée par inadvertance dans un asile renfermant tout un tas de psychopathes. Ils la trouvèrent, la cachèrent, la violèrent et au final la mirent enceinte de Freddy (explications dans Freddy 3 ). Lorsqu'elle fut retrouvée, toujours en vie, elle mit donc au monde contre son gré le bébé Freddy (au demeurant très moche, Freddy 5). Le temps passe (et le scénario fait des ellipses). On retrouve Freddy adolescent (Freddy 6), un adolescent mentalement dérangé, battu par son père adoptif (Alice Cooper), et qui se plait à s'infliger à lui-même des souffrances corporelles, avant de s'en prendre à son père (du moins c'est qui nous est laissé croire) …

*****Les meurtres de Freddy comptent parmi les plus cruels et les plus méchamment drôles du genre slasher..******
Exemple? Dans le 3 où il change ses griffes en seringues qu'il injecte dans les bras d'une camée jusqu'à l'overdose .........(beurk)



Un exellent film de Stanley Kubrick
(d'après le roman du grand Stephen King)




Jack Torrance a besoin de tranquillité et de l'isolement pour pouvoir finir son roman mais malheureusement l'isolement est propice à autre chose...


*****Une anecdote...

Le tournage de Shining se passait en Angleterre au même endroit que le tournage des Aventuriers de l'Arche Perdue (pour les scènes dans le temple sous-terrain où se trouve l'arche d'alliance). Pour cette scène des Aventuriers de l'Arche Perdue, beaucoup de serpents avaient été utilisés, la fille de Stanley Kubrick appela la S.P.A. disant que les "pauvres bêtes étaient maltraités". Un jour, des personnes de la S.P.A. vinrent sur les lieux du tournage, Spielberg apprenant ce qui s'était passé se disputa avec son ami Kubrick. Un des techniciens du film de Spielberg se souvient de Kubrick fumant son cigare et disant "Steven n'est qu'un pauvre idiot !".




Une histoire de tronçonneuse


MASSACRE A LA TRONCONNEUSE (The Texas Chainsaw Massacre)
(Marcus Nispel - 2003)





Synopsis du remake


En 1973, lors d'une perquisition à la ferme de Thomas Hewitt, ancien employé de l'abattoir de Travis County, au Texas, la police découvrait les restes de 33 êtres humains. Cette effroyable trouvaille mit en émoi la population locale. Arborant les grotesques masques de chair de ses victimes et brandissant une tronçonneuse, le tueur fut macabrement surnommé Leatherface. Les autorités locales abattirent un homme portant un masque de cuir, mettant ainsi fin à l'affaire, mais au cours des années suivantes, plusieurs personnes accusèrent la police d'avoir bâclé l'enquête et d'avoir tué un innocent en toute connaissance de cause. Pour la première fois, la seule victime ayant survécu au massacre brise le silence et raconte ce qui est vraiment arrivé cette nuit-là, sur une route déserte du Texas, à cinq personnes qui sans le savoir, roulaient vers leur pire cauchemar...

****RemakE****
Un remake du chef d'oeuvre de Tobe Hooper, il fallait du cran pour le sucèder. Comme le premier, ce film joue sans surenchères dans le malsain, le peu ragoûtant et quelques belles scènes gore viennent étayer le film, finalement assez convenu mais bien rèaliser. Bref un dèlicieuxcocktail pour plaire aux teenagers (logique).


Voili voilou je vous ai fait part de ma petite selection (très classique), pour ce soir, maintenant si vous en connaissez d'autre, n'hèsitez surtout pas à le completer, avec les commentaires.

To be continued .......................



[****Le slasher (de l'anglais slasher movie) est un genre cinématographique, sous-genre de film d'horreur, mettant en scène les meurtres d'un tueur psychopathe qui élimine un par un les personnages de l'histoire.]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
donnie
Cinéfile


Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Il était une fois Halloween.................   Sam 28 Oct - 16:59

Salut à tous!
Voici une autre selection complétant celle de Redbone pour vous permettre de passer un bon Halloween!!!

L'exorciste (1972) réalisé par William Friedkin
Synopsis
En Irak, le Père Merrin est profondément troublé par la découverte d'une figurine du démon Pazuzu et les visions macabres qui s'ensuivent.
Parallèlement, à Washington, la maison de l'actrice Chris MacNeil est troublée par des phénomènes étranges :
celle-ci est réveillée par des grattements mystérieux provenant du grenier, tandis que sa fille Regan se plaint que son lit bouge.
Quelques jours plus tard, une réception organisée par Chris est troublée par l'arrivée de Regan, qui profère des menaces de mort à l'encontre du réalisateur Burke Dennings. Les crises se font de plus en plus fréquentes. En proie à des spasmes violents, l'adolescente devient méconnaissable.
Chris fait appel à un exorciste. L'Eglise autorise le Père Damien Karras à officier en compagnie du Père Merrin. Une dramatique épreuve de force s'engage alors pour libérer Regan.

L'exorciste est l'un des seuls films d'horreur qui ne vieillit pas avec le temps, son sujet étant toujours aussi énigmatique et prenant.
Il faut noter que l'exorciste a fait l'objet de deux suites : L'exorciste 2 : L'hérétique (1977) de John Boorman et L'exorciste : La suite (1990) de William Peter Blatty,
ainsi que d'une préquelle : L'exorciste : Au commencement (2003) de Renny Harlin.
Il faut bien avouer que les suites n'ont pas un grand intérêt au regard de l'original, cependant la préquelle renoue avec le thème de la spiritualité et du gore ce qui n'est pas négligeable.

La Saga Hellraiser :
Hellraiser, le pacte (1988) réalisé par CLive Barker

Synopsis
Durant un voyage, un homme entre en possession d'une boîte maléfique,
qui lui ouvrira les portes d'un monde de plaisir et de terreur
Hellraiser 2 : Les écorchés (1989) réalisé par Tony Randel

Synopsis
Pour Kirsty Cotton, le cauchemar est sans fin... Internée dans un hôpital psychiatrique, elle tente d'oublier les innommables meurtres perpétrés par sa belle mère Julia.
En écoutant son récit, le Docteur Channard va enfin réussir à accomplir son rêve: résoudre le secret de la bête maléfique qui ouvre les portes du plaisir et de la douleur...
Hellraiser 3 (1992) rélisé par Anthony Hickox

Synopsis
Joanna, une jeune journaliste, assiste à la mort abominable d'un adolescent.
Sa seule piste : Terry, la petite amie de la victime, dont elle retrouve la trace dans un nightclub. Terry lui révèle que la clé du mystère se trouve dans une mystérieuse boîte...
Hellraiser 4 : Bloodline (1997) réalisé par Kevin Yacher

Synopsis
Au XVIIe siecle, un mystérieux comte commande un puzzle à un fabriquant de jouets,
Philippe Lemarchand. Ce jeu possède un incroyable pouvoir et peut faire surgir tous les démons de l'enfer. Les descendants de Lemarchand sont à jamais maudits, à moins qu'ils ne trouvent le moyen de fermer la boite. Quatre siècles plus tard, un brillant scientifique s'efforce de poursuivre le démon que son ancêtre a, par megarde, déversé sur le monde.
Hellraiser 5 : Inferno (2000) réalisé par Scott Derrickson

Synopsis
Le détective Joseph Thorne, en enquêtant sur la mort d'une ancienne connaissance,
découvre une étrange boîte...
Hellraiser 6 : Hellseeker (2002) réalisé par Rick Bota

Synopsis
Après un accident de la circulation où il a perdu la mémoire, Trevor,
tente de se souvenir de ce qui s'est passé. Notamment, de la disparition de sa femme Kirsty, persuadé qu'elle s'est noyée. Or, aucun corps n'a été repêché. Trevor devient très vite le suspect numéro un de la police. Pendant qu'autour de lui des morts violentes s'abattent sur son entourage. La raison de Trevor semble basculer.
Hellraiser 7 : Deader (2005) réalisé par Rick Bota

Synopsis
La journaliste Amy Klein se retrouve à mener une enquête en Roumanie concernant une secte résurrectionnisyt
Hellraiser 8 : Hellworld (2005) réalisé par Rick Bota

Synopsis
Cinq jeunes amis, fans de l'univers d'"hellraiser", se retrouvent invité dans un manoir par le site web hellworld pour une soirée.
Malgré l'ambiance festive tous ne peuvent que penser au passé et à la mort tragique de l'un de leurs amis, Adam, il y a deux ans à la suite d'une partie d'hellworld ayant mal tourné.
Ils sont accueillis par un mysterieux hote et s'apprêtent à vivre une nuit de cauchemard.

Pinhead est-il un Slasher? On peut légitimmement se poser la question! Hellraiser, issu de la plume du célèbre Clive Barker (Cabal, candyman, tortured soul, underworld) est à mon goût tout aussi intéressant que ses camarades Freddy, Jason et Michael Myers.
Il est vrai que Pinhead joué par Doug Bradley dans l'ensemble des Hellraiser, n'est pas un tueur à proprement parler; En effet ce sont ceux qui ouvrent les portes de l'enfer qui doivent en assumer les conséquences...
Traitant donc de l'enfer et d'une vision sado-masochiste du plaisir de la chair et de la torture, ces oeuvres peuvent donc déranger d'une certaine manière.
Pour analyser l'évolution de cette saga, il faut bien avouer que la série connait quelques écarts; A partir d'Hellraiser Bloodline, les cénobites prennent plus de place que pinhead qui est censé être le Maître de cérémonie;
Ainsi dans les derniers épisodes de la saga l'approche est plus terre à terre et donc un peu moins spirituelle, ces épisodes ont quand même le mérite de toujours nous montrer l'aspect sombre du rapport avec la chair qui reste heureusement une constante depuis le début de cette saga!
Pour terminer, Hellraiser va peut être faire l'objet d'un remake sous le contrôle de son créateur dans un avenir proche!
P.S : Je tiens à vous préciser que Hellraiser 6, 7 et 8 ne sont pas encore sortis en DVD Zone 2, ils sont néanmoins disponible à la location depuis cet été.

Si nous parlions un peu de Gore...

La saga Evil Dead par Sam Raimi

Evil Dead (1983)

Synopsis
Cinq jeunes vacanciers s'installent dans une baraque au coeur d'une sinistre forêt.
En descendant dans une cave lugubre, les deux garçons de la bande découvrent un vieux magnétophone qui,
une fois remis en marche, émet une incantation magique.
Laquelle réveille les forces du mal, déclenchant ainsi une horreur sans nom...
Evil Dead 2 (1987)

Synopsis
Deux jeunes amoureux se rendent dans la cabane du professeur Knowby,
qui a mystérieusement disparu apres avoir eu en sa possession quelques pages du livre des morts, redoutable grimoire disparu au XIVe siècle.
Evil Dead 3 : L'armée des ténèbres (1994)

Synopsis
Une tronçonneuse greffée au poignet, un fusil à canon scié dans l'autre main, Ash,
le héros des Evil Dead, remonte le cours du temps jusqu'en 1300.
Là, il lui faut mettre la main sur le Nécronomicon, grimoire à l'origine de ses malheurs.
Sa quête se transforme vite en effarante croisade, qui le mène à affronter une armée de squelettes...

Eh oui ce bon vieux Sam Raimi à qui l'on doit la saga des Spiderman est lui aussi issu des films d'horreurs! Cette saga des Evil Dead nous plonge dans le Livre des Morts : Le Nécronomicon
Il faut admettre que ces films prouvent le génie de Monsieur Sam qui allie gore, spiritualité et humour comme tres peu savent le faire.
Cette série reste un classique du genre, nous narrant les exploits (et maladresses) de Ash joué par Bruce Campbell (qui joue un rôle dans les trois Spiderman...) luttant contre les forces du mal

...à suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
donnie
Cinéfile


Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: suite et fin!   Sam 28 Oct - 17:00

La saga ré-animator

Ré-animator (1983) réalisé par Stuart Gordon
Synopsis
L'université d'Arkham accueille un nouvel élève en médecine en la personne d'Herbert West.
Celui-ci se met en tête de pouvoir, au travers d'expériences prohibées,
redonner vie aux morts...
Re animator 2 (1989) réalisé par Brian Yuzna
Synopsis
Apres leurs mefaits commis dans la ville d'Arkham, le docteur Herbert West et son complice,
l'etudiant Dan Cain, se sont refugies en Amerique latine.
De retour dans leur pays avec un nouveau serum particulierement perfectionne,
ils se proposent de reanimer la fiancee de Dan Cain dont il ne peut oublier la disparition avec le corps d'une jeune femme sur le point de mourir. Le resultat n'est pas tout a fait celui qu'ils attendaient, surtout pour la fiancee...
Beyond re animator (2003) réalisé par Brian Yuzna
Synopsis
Le Professeur Herbert West reprend ses expérineces sur les morts dans la prison où il est incarcéré.

Ces trois épisodes de Ré-animator ont une ligne directrice : Le gore et l'humour !
Re-animator est librement adapté de la nouvelle Herbert West - Re-Animator du romancier fantastique Howard Phillips Lovecraft
Ses deux suites : Re-animator II en 1990 et Beyond Re-Animator en 2003 seront toutes deux réalisées par Brian Yuzna, producteur du premier volet à qui l'on doit également Faust, Les dentistes, Society et un épisode de Nécronomicon.
C'est Jeffrey Combs qui interprête avec une main de Mâitre le rôle du "savant fou" dans ces trois épisodes nous démontrant ainsi que la science a aussi des limites...
P.S. : Jeffrey Combs joue également dans Fantômes contre Fantômes (1996) de Peter Jackson où il interprête magistralement le rôle de Milton Dammers, un expert en serial killer en tous genre.

Bad Taste (1987) réalisé par Peter Jackson

Synopsis
Une petite ville côtière de Nouvelle-Zélande est le théâtre d'une invasion extraterrestre :
les aliens ont effet décidé d'utiliser les habitants comme viande de première qualité pour leur fast-food spatial...
Braindead (1992) réalisé par Peter Jackson

Synopsis
Lionel Cosgrove, un jeune homme timide flanqué d'une mère envahissante fait la connaissance de la belle Paquita, dont il tombe amoureux.
Ce qui n'est pas du goût de sa chère maman, bien décidée à gâcher cette relation.
Alors qu'elle espionne l'un de leurs rendez-vous galants au zoo,
cette derière est mordue par un singe-rat de Sumatra. Succombant à ses blessures,
elle se transforme alors en zombie cannibale et contamine peu à peu la ville.
Seul Lionel peut stopper l'invasion...

Faut-il encore présenter Peter Jackson??
Peut être pas le réalisateur de la trilogie du Seigneur des Anneaux et de King Kong, mais le réalisateur des 6 films qu'il a réalisé avant ces blockbusters oui!!
Peter Jackson est l'un des musts en matière de gore, il nous livre avec Bad Taste et Braindead un festival de gore jamais atteint auparavant (voir la scène finale de braindead...)
L'humour est encore une fois au rendez-vous comme le prouvent également Meet the Feebles (parodie gore des Muppets), Fantômes contre Fantômes et dans un autre registre Forgotten Silver.
Il ne faut surtout pas oublier Heavenly Creatures (Créatures Célestes) avec Kate Winslet qui sort du registre de l'horreur mais nous livre un récit fort en émotion en nous racontant l'amitié irrépressible et passionnée de deux jeunes filles, que rien ne pourra altérer.
Peter Jackson est un grand dans tous les sens du terme et sa période gore nous montre toutes ses capacités.



Street Trash (1986) réalisé par Jim Muro
Synopsis
Fred et Kevin sont deux adolescents paumes qui vivent dans une décharge,
au royaume des clochards. Par misère ou méchanceté, tous ceux qui gravitent autour du bidonville leur en veulent et essaient d'avoir leur peau,
sans compter un alcool frelaté qui transforme les buveurs en une flaque de bouillie jaunâtre.

Ce film connu des fans de films gore est en tout point l'un des plus excessif dans sa réalisation, n'hésitant pas à nous décomposer ces clochards buvant un alcool pour le moins détonnant!
Jim Muro est sans concessions et nous livre du gore dans une ambiance des plus crade!

...et d'un peu de malsain j'en conviens


La dernière maison sur la gauche (1972) réalisé par Wes Craven

Synopsis
Pour fêter son dix-septième anniversaire, Mari, accompagnée d'une amie,
décide de se procurer de la marijuana. Lorsqu'un jeune marginal, Junior,
se propose de leur en procurer, elles acceptent, ne se doutant pas que le dealer fait partie d'une bande de sadiques meurtriers emmenés par le terrifiant Krug. Leur calvaire va bientôt commencer.

La filmographie de Wes Craven peut certe être critiquée par certains fans de films d'horreur mais elle n'en contient pas moins de véritables références (Freddy et la colline a des yeux)
Ce premier film de Wes Craven est un film déroutant par son réalisme et sa cruauté, infligeant à ses acteurs des scènes d'humiliations peu nombreuses dans le cinéma d'horreur.

Haute Tension (2002) réalisé par Alexandre Aja

Synopsis
Marie, une étudiante de vingt ans, révise ses examens dans la ferme isolée des parents de sa meilleure amie.
En l'espace d'une nuit, un tueur, qui ignore son existence, assassine à tour de rôle les membres de cette famille...

Alexandre Aja, réalisateur de furia (1999) et dernièrement du remake de la colline a des yeux (2005) de Wes Craven, signe un véritable coup de Maître avec Haute Tension.
C'est une réalisation assez crue dans une ambiance sérieuse et qui impose au spectateur un tranchage de gorge dans son intégralité, d'où son aspect malsain et brutal.
Ce film est une petite perle pour les amateurs du genre, ames sensibles s'abstenir.

May (2004) réalisé par Lucky McKee

Synopsis

May travaille dans un cabinet vétérinaire. C'est une jeune fille timide et complexée qui a beaucoup du mal à se faire des amis et dont l'attitude est étrange aux yeux des autres. Elle partage son appartement avec sa seule vraie amie, une poupée que lui a donné sa mère quand elle était petite.
Un jour, elle flirte avec un jeune mécanicien intrigué par son attitude. Leur relation ne dure pas longtemps et après d'autres brèves rencontres sans lendemain, May décide de se fabriquer elle-même un amant idéal...

Ce film tres peu connu du public est un film dérangeant dans son scénario et dans sa mise en scène, Lucky Mc Kee qui signera l'un des épisodes des Master Of Horror (avec les illustres John Carpenter, Dario Argento, Don Coscarelli, Stuart Gordon, Tobe Hooper et Takashi Miike entre autres) est un réalisateur qui, je l'espère, nous livrera encore de nombreux films interessants.

N'hésitez à rallonger cette liste non exhaustive ou à la critiquer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Redbone
Modo


Nombre de messages : 173
Age : 39
Localisation : Bergen/Lyon
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: Il était une fois Halloween.................   Dim 29 Oct - 19:46





HALLOWEEN PART III: Le Loup-Garou






[size=18] Après les psychopatres dèmoniaques,le croque-mitaine de nos angoisses,les Zombis assoiffès de sang,les dèmons du ténèbre,
une autre créature de l'au-delà erre les forêts et les banlieues sombres sur Halloween, le loup-garou ( bête mythique,).
Selon la légende, le loup-garou est un homme qui grâce à des pouvoirs particuliers se métamorphose en loup sous l'influence d'une pleine lune, ou bien, il suffit à celui ci de revêtir la dépouille d'un animal pour prendre son aspect (c'est cette tradition que l'on retrouve dans les sagas Norvégiennes et Irlandaises), puis s'attribue tous les caractères de la bête:puissance musculaire, agilité, ruse, rapiditè, férocité, et ce au grand dam de ceux qui croisent son chemin.

Garou" vient du Vieux-Saxon "werewolf"qui signifie "homme loup". On utilisait aussi le mot lycanthrope, etymologiquement provenant du grec lycos : loup et anthros : homme. Ce terme fut fréquemment employé à la place du mot zooanthrope, lequel désigne toute métamorphose d'homme en animal.
Depuis la nuit des temps, le loup a toujours terrorisé l'homme,en effet, au début de l'ère chrétienne, Ovide présente la transformation en loup comme une punition infligée par les dieux. Les métamorphoses offrent de nombreux exemples d'avatars prodigieux, depuis la création du monde jusqu'à Jules César.
La légende de Lycaon, le premier loup-garou reconnu : cet homme était le roi d'Arcadia qui organisa un jour un banquet. Parmi ces invités se cachait Zeus. Il décida alors de le démasquer en tuant son fils le plus jeune (Arcade) et de préparer un repas avec sa chair car seul un Dieu est capable de reconnaître le goût de la chair humaine. Lycaon pouvait alors, selon son plan, reconnaître Zeus. Tous mangèrent le pauvre Arcade sauf, bien évidemment, Zeus, qui, furieux de ce meurtre injustifié, transforma le roi en loup.
A part la fameuse Mythe de Romulus et Remus èlevès par une louve , on peut citer celle d'Apollon, le Dieu grec de la lumière, de la médecine et de la musique qui naquit de l'union de Zeus et de Latona - une femme qui se protégeait de la colère de Hera (la sœur et femme officielle de Zeus) en se transformant en louve.




Au V ème siècle avant notre ère, Hérodote relate que les Grecs qui s'établirent sur les bords de la mer Noire considéraient les habitants de ces contrées comme des magiciens fort habiles, capables de se métamorphoser à volonté.
L'historien Grec parle d'une race d'hommes ayant le pouvoir de se transformer en loup et de reprendre, lors qu'ils le désirent, leur apparence humaine. On croyait, en ces temps lointains, que ces étranges mutations étaient le fait d'êtres humains anthropophages qui, par la pratique de la magie, prenaient l'apparence d'un loup pour satisfaire plus facilement leurs appétits monstrueux.
Les romains, eux aussi, attribuaient ces métamorphoses à la magie, et Virgile, au 1er siècle avant notre ère, mentionne cette croyance, ainsi que Properce. Et plus tard, Pétrone, qui joua un rôle prépondérant à la cour de Néron, raconte une savoureuse histoire de loup-garou dans son célèbre roman picaresque, le Satiricon. La littérature romaine rapporte aussi le cas de femmes et de troupeaux attaqués par des hommes transformés en loups.




A la fin du XVI ème siècle, un loup féroce dévastait la région Allemande, située en Cologne et Bedbourg. La bête laissait partout sur son passage des membres sanglants d'hommes, de femmes et d'enfants. En dépit de l'organisation de nombreuses battues, le loup restait imprenable.
En 1590, enfin, on réussit à cerner le monstre, et à le capturer. Horreur, ce n'était pas un loup, mais un homme...Peter Stubbe en personne, bien connu dans la région.
Au cours de son interrogatoire, il révéla toutes les atrocités qu'ils avaient commises et avoua notamment avoir tué treize enfants et deux femmes enceintes, auquelles il avait enlevé le fœtus pour lui arracher le cœur encore battant. Il expliqua qu'il se transformait en monstre en s'entourant la taille d'une ceinture reçue du Diable lui-même.
Peter Stubbe fut condamné comme loup-garou et son châtiment fut à l'égal de ses crimes : attaché à une roue sur la Grand-Place de Bedbourg, il fut d'abord martyrisé aux fers rouges.
On lui cassa ensuite les bras et les jambes, à l'aide de gros maillets. Enfin, on lui trancha la tête avec une épée. Ce qui restait de son corps fut attaché sur le bûcher oû se tenaient déjà sa fille et sa gouvernante, et où les deux femmes périrent brûlées vives à côté des restes du monstre supplicié.
Partout dans le monde, on a entendu des récits semblables à celui du malheureux Stubbe, obligé d'abandonner son enveloppe humaine pour adopter l'apparence et le comportement d'un loup.

La légende du loup-garou remonte loin dans l'histoire, au temps où l'homme vivait en contact étroit avec la nature. La limite qui séparait alors l'homme de l'animal était loin d'être définie. Dans le combat quotidien qui l'opposait aux forces de la nature, l'homme rêvait de partager les capacités des chasseurs quadrupèdes.
Avant la chasse, le sorcier célébrait donc les carnassiers et priait pour en acquérir la force, la rapidité et la souplesse. Les chasseurs revêtaient les attributs des animaux et mimaient leurs mouvements. Tous ces rituels les aidaient à s'identifier à leurs puissants adversaires.
Puis, l'homme se fit cultivateur et berger, la chasse perdit de son importance. Mais les légendes se perpétuèrent. Par exemple, celle du sorcier se transformant en ours ou en loup. Peut-être était-ce lui qui se glissait dans l'ombre, grondant sur ses quatre pattes, lui qui attaquait le bétail? Peut-être avait-il aussi le pouvoir de changer les autres en loup?
C'est ainsi que la transformation de l'homme en animal devint malédiction, l'homme transformé étant devenu le Mal en personne. Le loup-garou commença d'inspirer la terreur.


À la fin du Moyen Âge, le mythe du loup-garou prit des proportions formidables. Les registres des interrogatoires de procès montrent que la France et l'Allemagne furent littéralement envahies par les loups-garous entre 1500 et 1700.
On compte que 100 000 personnes environ furent condamnées au bûcher pour cette raison. Une véritable épidémie faisait rage!
En 1584, c'est Pierre Gandillon et son fils Georges qui dévorèrent un grand nombre d'enfants, après s'être enduits le corps d'un baume qui transformait leur apparence et leur comportement: sautant à quatre pattes, il leur poussait des griffes acérées, leurs cheveux devenaient hirsutes et leurs yeux rougeoyaient comme des braises.
Dans le département de la Loire, Jacques Rollet, connu sous le nom du loup-garou de Caude, laissa le même sentiment d'horreur lorsqu'il fut accusé d'avoir dévoré un jeune garçon en 1598. Quand on l'arrêta, il était à demi- nu, les cheveux mi-longs mélangés à une barbe hirsute, les mains ensanglantées tenant encore des chairs sanguinolentes. Pendant son procès, il avoua de nombreux autres meurtres. Quoique condamné à la peine de mort, on le déclara finalement fou et on l'enferma dans un asile comme dément.
Le cas Rollet représente un début de changement dans la manière de considérer ces abominations. Le problème de l'irresponsabilité mentale semble enfin avoir pris le dessus sur la culpabilité diabolique.




En France, ce phénomène a connu une ampleur hors du commun. Ainsi , aux XV ème et XVI ème siècles, une véritable psychose a régné dans toutes les campagnes françaises. Plus de 30000 individus ont alors été jugés par des tribunaux et près d'une centaine exécutée parce qu'ils auraient commis des crimes sous l'apparence d'un loup-garou ! Et cet animal fabuleux qui affola,
Au XVIII ème siècle, un annimal affola la population du Gévaudan (nom ancien de la région qu'on appelle aujourd'hui la Lozère).
Cette Bête du Gévaudan, réputée diabolique et invulnérable, résistera pendant trois ans à toutes les expéditions villageoises et à toutes les battues officielles. Pendant cette période, la bête aurait massacré près d'une centaine de personnes (principalement des femmes et des enfants) et ne sera abattu le 19 juin 1767 . Depuis on raconte que là où la Bête tomba, l'herbe n'a jamais repoussé...

Le loup-garou était reconnaissable, à ses sourcils touffus, ses dents rouges, ses oreilles plantées bas; il lui poussait des touffes de poils dans le dos, son majeur était particulièrement long et son teint différait de la normale.Sa soif était inextinguible et il lui était quasiment impossible de verser des larmes.
Pour le neutraliser, deux solutions : lui couper la patte ou l'appeler par son vrai nom. Lorsqu'il avait repris forme humaine, on devait s'adresser à lui comme loup-garou.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Redbone
Modo


Nombre de messages : 173
Age : 39
Localisation : Bergen/Lyon
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: Il était une fois Halloween.................   Dim 29 Oct - 19:48

Suite du précèdent message................... HALLOWEEN III


Des lors ,l'industrie cinématographique exploite profondèment le personnage du loup-garou.
Hollywood a ajouté plusieurs détails à la légende bien vivante du monste : la transformation ne peut se faire qu'en période de pleine lune et le monstre ne peut être abattu qu'avec une balle d'argent...
Voici une liste de film consacrè à" la Bête", en attendant les critiques plus approfondis.




FILMOGRAPHIE :








1913 - The Werewolf

1935
- Werewolf of London

1941 - The Wolf Man

1943 - Frankenstein Meets the Wolf Man

1944 - Cry of the Werewolf

1946 - She-Wolf of London

1956
- The Werewolf

1957 - I Was a Teenage Werewolf

1958
- Werewolf Vs Vampire

1961
- Curse of Werewolf

1962 - Werewolf in a Girls Dormitory

1964 - Face of the Screaming Werewolf

1968 - Nights of the Werewolf

1970 - Werewolf shadow

1971 - The Werewolf

1972
- Moon of the Wolf

1972 - Werewolf Shadow

1973 - Curse of the Devil

1973 - Werewolf of Washington

1973 - The Boy Who Cried Werewolf

1974 - Scream of the Wolf

1974 - The Beast Must Die

1975 - The Werewolf and the Yeti

1975 - Legend of the Werewolf

1975 - The Werewolf of Woodstock

1976 - Werewolf Woman

1979 - Wolfman

1980
- Night of the Werewolf

1981 - Wolfen

1981 - The Howling

1981 - An American Werewolf in London

1984 - The Company of Wolves

1985 - Fright Night

1985
- Howling II - Your Sister Is a Werewolf

1985 - Cycle of the Werewolf

1985 - Teen Wolf

1987 - Teen Wolf 2

1987 - Werewolf - série tv

1987 - Howling III - The Marsupials

1988 - The howling IV - the original nightmare

1988 - Waxwork

1988 - Fright Night - Part 2

1989 - My Mom's a Werewolf

1989 - Howling V The Rebirth

1991 - Howling VI The Freaks

1992 - Tales from the Crypt "Werewolf Concerto"

1993 - Full Eclipse

1994 - Wolf

1995 - Goosebumps - The Werewolf of Fever Swamp

1995 - The howling - new moon rising

1996 - Bad Moon

1996
- Werewolf

1997 - An American Werewolf in Paris

1998 - The werewolf reborn

1999 - Eyes of the Werewolf

1999 - Rage of the Werewolf

2000 - Scream Queen Collection - Vol. 1: Eyes of the Werewolf

2000 - Werewolf Vs Vampire Woman

2000 - Ginger Snaps

2000 - Frankenstein & the Werewolf Reborn!

2001 - Le pacte des loups

2001
- Blood of the Werewolf

2001 - Choose Your Own Nightmare: Night Of The Werewolf

2001 - Wolf Lake

2002 - Dog Soldiers

2003 - Underworld

2003 - DarkWolf

2003
- Werewolf Tales

2003 - The Werewolf Cult Chronicles - Part 1: Chimera

2004 - Werewolf Hunter - Legend of Romasanta

2004 - Ginger Snaps 2 - Unleashed

2004 - Tomb of the Werewolf

2004 - Ginger Snaps Back - The Beginning

2004 -
Romasanta

2005 - Maléfice

2006 - Underworld 2

2006 - Werewolf by Night

2006 - Big Bad Wolf

2007 - Dog Soldiers 2 - Fresh Meat

2007 - Skinwalkers

2007 - Underworld 3


Liens plus dètaillès:

- http://fr.wikipedia.org/wiki/Loup-garou
- http://www.horreur.com/dossier-16-les-loups-garous-au-cinema-partie-1.html


Donc deja de bonne resources pour passer une excellente soirée d'halloween !



P.s: Un grand merci à DOnnie pour son prècieux aide.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rarma
Administrateur


Nombre de messages : 215
Age : 32
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 26/06/2004

MessageSujet: Re: Il était une fois Halloween.................   Mar 31 Oct - 1:08

Smile simpatique :p

_________________

The Rifle by Alela Diane
Ze Dude is My Life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinequizz.chez-alice.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il était une fois Halloween.................   Aujourd'hui à 5:47

Revenir en haut Aller en bas
 
Il était une fois Halloween.................
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était une fois l'homme
» Nautilus de Il était une fois... L'espace !
» Il était une fois la Sibérie [Maslov, Nicolaï]
» Il était une fois un fil
» Il était une fois une souris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du site www.TheCineQuiZz.Com :: Discussions sur le ciné :: Les Grands Débats-
Sauter vers: