Forum du site www.TheCineQuiZz.Com


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chronique d'un scandale: Délicieusement pervers.............

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Redbone
Modo


Nombre de messages : 173
Age : 39
Localisation : Bergen/Lyon
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Chronique d'un scandale: Délicieusement pervers.............   Dim 4 Mar - 20:33




Les Anglais ont un talent particulier pour écrire des drames terriblement attrayants; de Richard III de Shakespeare à Mike Leight "Naked"; Une riche tradition du cinéma britannique est de faire du grand art en associant étroitemment réalisateur et écrivain. La dernière entrée dans le genre est Chronique d'un scandale, fascinante adaptation du best seller de Zoë Heller, adapté à l'écran avec une fine incision par Richard Eyre, d'après le scénario de Patrick Marber ( "Closer "de Mike Nichols).

Le coeur de ce film raconte l'histoire de Barbara , une enseignante sexagénaire en histoire, froideet aigrie officiant dans une école Londonienne, qui développe une passion destructrice envers sa nouvelle consoeur.
Sheba Hart est le nouveau professeur d’art plastique du lycée St Georges. Jeune et aisée, son attitude oppose avec celles de ses collègues vieillissants et frustrés. Sa beauté fascine Barbara Covette, un autre professeur de l'établissement . Lorsque cette dernière découvre que Sheba entretient une liaison adultère avec l'un de ses étudiant âgé de 15 ans, elle détient enfin l’ultime arme lui permettant de s’immiscer dans la vie affective de sa consoeur. Barbara oblige alors Sheba à devenir son amie et commence à exercer un abominable chantage.

Une étude psychologique et sociale brillante.



Barbara ressent une attraction mêlée d’envie pour Sheba. Le professeur d’art plastique est tout ce que la vieille fille frustrée n’est pas; Sheba appartient aux classes supérieures, Barbara à une classe inférieure, Sheba est encore jeune et jolie, Barbara est vieillissante. L’affrontement psychologique entre les deux femmes se double d’une lutte des classes typiquement Anglais. Barbara, la dégradée, dispose enfin d’un moyen de brimer quelqu’un d’un milieu supérieur au sien. Cependant, Barbara souffre elle aussi car elle est amoureuse de Sheba. La relation perverse qui se développe entre les deux femmes est , asphyxiante.

Judi Dench, extraordinaire en manipulatrice


Le superbe jeu des deux comédiennes illumine l’atmosphère cruelle du film. Cate Blanchett et Judi Dench réussissent le tour de force de nous faire à la fois haïr et aimer les deux protagonistes. Cate Blanchett est absolument renverssante dans le rôle de la naïve Sheba, une femme malheureuse qui se laisse sombrer dans une relation illicite. Quant à Judi Dench, elle est tout bonnement époustouflante dans le rôle de Barbara, la vieille fille desaxée et dévorée par la passion.

Chronique d'un scandale,est un film intense, malchiavélique et à la fois sensible.


A voir! A voir! A voir!



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chronique d'un scandale: Délicieusement pervers.............
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [chronique] Sutures de David Small
» [chronique] The Mystery Play de Grant Morrison et John.J.Muth
» [Chronique] Brooklyn Dreams de De Matteis et Barr
» [chronique] Hellboy - Presentation
» Chronique des vampires par Anne Rice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du site www.TheCineQuiZz.Com :: Discussions sur le ciné :: Film Cinema-
Sauter vers: