Forum du site www.TheCineQuiZz.Com


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 After the wedding :Un marriage de déraison.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Redbone
Modo


Nombre de messages : 173
Age : 39
Localisation : Bergen/Lyon
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: After the wedding :Un marriage de déraison.   Lun 26 Mar - 1:22









After the wedding drame de Suzanne Bier
avec :
Mads Mikkelsen, Rolf Lassgard, Sidse Babett Knudsen, Stine Fischer Christensen, Christian Tafdrup, Frederik Gullits Ernst, Kristian Gullits Ernst, Ida Dwinger et Mona Malm

durée : 2h
sortie: le 7 mars 2007

Nomination à l'Oscar 2007 du Meilleur Film Etranger.

Troisième collaboration, après "Open hearts"(2003) et "Brothers" (2006) avec le scénariste Anders Thomas Jensen, le nouvel opus de la réalisatrice danoise Suzanne Bier analyse avec brio les liens de coeur et de sang.

Jacob Petersen (Mads Mikkelsen),ex baba-cool alcoolique se dévoue corps et âme pour aider les enfants d'un orphelinat en Inde, à surmonter misère et absence d'éducation.Malheureusement, l'argent manque pour tous les projets qu'il souhaite entreprendre. Un jour, un étrange homme d'affaire danois, aux motivations umanitaires obscures, Jorgen (Rolf Lassgard) offre 4 millions de dollars à Jacob, à la condition que ce dernier se rende au Danemark pour effectuer la transaction financière.En attendant de lui communiquer sa décision, Jorgen invite Jacob au mariage de sa fille Anna (Stine Fischer Christensen). A la cérémonie, Jacob découvre que son ancienne compagne Hélène (Sidse Babett Knudsen) n'est autre que la femme de Jorgen, la mère d'Anna...Des lors Jacob comprend que sa présence n'est pas fortuite et se retrouve pris au piège d'un passé enfoui qu'il ne pensait jamais voir ressurgi..

Bien qu'il s'agisse de deux histoires absolument différentes s'attaquant à des thèmes qui n'ont en soi rien à voir entre eux, la manière dont la réalisatrice danoise Susanne Bier se badine à nos dépends avec le récit d'"After the Wedding" aborde avec respect le tour de force magistral que signa Stanley Kubrick avec son dernier film, "Eyes Wide Shut" (1999).
Susan Bier s'attarde au caractère d'un personnage à l'idéalisme social tranchant qui a la mauvaise coutume de sauter hâtivement aux conclusions et de toujours s'imaginer le pire. En même temps, la situation à laquelle il est confronté lui donne raison de réagir de la sorte.La réalisatrice remet néanmoins en question de manière assez judicieuse la vieille habitude des spectateurs d'analyser des traces de complot dans les recoins du scénario . Il s'agit d'autant plus d'un réflexe auquel nous sommes de plus en plus confrontés dans la vie de tous les jours, en particulier dans une situation comme celle-ci où deux milieux opposés doivent concéder l'un avec l'autre pour arriver à leurs fins respectives.

Naviguant dans un monde où les apparences sont parfois trompeuses, Susan Bier s'amuse au départ à dissimuler, son film, en conférant les intentions les plus douteux à Jorgen avant de les nier une après l'autre par une logique qui finira par divulguer des enjeux beaucoup plus dramatiques. Bien que Bier force la dose à quelques reprises en ajoutant une série de mystère qui, sans alourdir nécessairement le récit, ne sont souvent prétextes qu'à élargir le suspense,la réalisatrice fait part d'une formidable adresse dans la maniére dont elle gère les émotions de ses personnages et les démons avec lesquelles ils sont en lutte, en particulier ceux de Jacob et Jorgen. L'objectif visuel de Susan Bier se veut d'ailleurs très expressive, autant dans ses mouvements de caméra qu'au niveau du montage, au cœur desquels elle ne s'embarrasse pas pour glisser quelques images apportant une dimension un peu plus poétique à l'ensemble.

Bier détourne constamment les attentes en nous confrontant aux meilleures intentions alors que nous sommes trop occupés de notre côté à scruter la moindre trace de malhonnêteté dans les actions du businessman Jorgen. Sous ses airs de tragédie, le film de Susan Bier délivre un message des plus optimistes par ses élans cinématographiques faisant abstraction de la plupart des manies du genre ordinairement axé vers la méfiance, et l'humanisme touchant qui s'en émane. Les seules reproches que nous pourrions réellement faire à "After the wedding", est de chavirer par instants dans le pathos et le mélo un peu trop longtemps là où la cinéaste aurait pu facilement effectuer quelques coupures ainsi qu'une surabondance de séquences larmoyantes devenant vite crispantes.
Sans quoi, "After the Wedding" se révèle une oeuvre sincères, riche du jeu tout en nuances des deux comèdiens Mads Mikkelsen et Rolf Lassgard.
Alors si vous aimez l'Inde, les enfants , les sacrifices, rire, pleurer, les deux à la fois, le Danemark, les prénoms scandinaves, Mads Mikkelsen..les film made in Europe du nord, ou si vous n'aimez pas le
mariage tout en aimant aimer.. courez le voir !

Bande d'annonce en Danois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
After the wedding :Un marriage de déraison.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Musique de Raison et Sentiments 96
» Disney wedding cards
» Jpyeuse Anniversaire de Marriage Petit Gino
» Le comic-book qui a eu raison de vous !
» La rue a raison de Ben Ali

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du site www.TheCineQuiZz.Com :: Discussions sur le ciné :: Film Cinema-
Sauter vers: